Conclusion

Conclusion

    La couleur de la peau est principalement déterminée par l'activité mélanique. La mélanine, pigment brunâtre, colore les cellules situées sur la couche la plus superficielle de la peau, l'épiderme. Elles sont produites dans des cellules spécialisées appelées « mélanocytes » puis accumulées dans des organites nommés « mélanosomes », lesquels sont ensuite dispersés dans les cellules environnantes grâce à des prolongements cytoplasmiques. Les mélanocytes ne sont pas liés entre eux et on peut déterminer des unités épidermiques de mélanisation autonomes. En fonction des caractéristiques du système pigmentaire, on a établi une classification des types de peau, dits phototypes. L'existence de différents phototypes est due non pas au nombre de mélanocytes présents dans l'organisme des individus car il est constant mais à leur efficacité, c'est-à-dire à la quantité de mélanosomes produits et à leur concentration en mélanine.

    L'activité du système pigmentaire est stimulée par certains facteurs extérieurs. Ainsi le Soleil joue un rôle par l'intermédiaire de ses rayons ultraviolets (UV) sur la couleur de la peau d'un individu. Ils stimulent la synthèse de la mélanine qui est donc présente en plus grande quantité dans l'organisme. Plus le nombre de pigments de mélanine est important, et plus l’individu aura une couleur de peau foncée. C'est le système du bronzage qui est activé par les UV. Le bronzage est une réponse de l'organisme qui se protège et qui empêche les UV de pénétrer en profondeur dans la peau car s'ils arrivent en trop grande quantité, la peau ne pourra se défendre toute seule d'où l'apparition de coups de soleil. La crème solaire est l'unique produit qui peut aider la peau à éviter l'apparition de ces rougeurs avec plus ou moins de facilité selon son indice, allant de 15 à 70.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site